logocrec
UNICAEN
ACCUEIL
RECHERCHES
FORMATION OBSERVATOIRE SERVICES
CPER GR2TC

RETOURLES EQUIPESASSOCIATIONS
CPER GR2TC
PUBLICATIONS


LOGININFOSLIENSCONTACT
CPER 2007-2013 GR²TC

Gestion des Ressources, Risques et Technologie du domaine Côtier (GR²TC)
présentation
organisation
informations
partenaires

Présentation du projet GR²TC

Contexte et objectifs du projet :
En structurant les recherches sur le domaine côtier de manière transversale à l’échelle de la Basse-Normandie, le projet GR²TC a pour objectif de mieux appréhender les risques d’origine naturelle et anthropique sur la frange littorale, de trouver des solutions pour les prévenir, les prévoir et s’en défendre, afin de valoriser les ressources exploitables et servir de point d’appui aux filières professionnelles.

Programme des travaux
Par l’acquisition d’équipements scientifiques environnés, il s’agit d’accroître les compétences et les connaissances scientifiques sur le fonctionnement de la zone côtière, sa dynamique naturelle dans un contexte climatique évolutif, mais également modifiée/perturbée par des activités anthropiques. Les recherches seront menées à la fois sur le terrain, mais également en laboratoire dans des environnements contrôlés.

Originalité et caractère innovant :
La démarche proposée, associant observations, mesures et modélisations, est nécessaire pour lever les verrous de connaissances concernant le devenir de la zone côtière. Elle constitue une approche novatrice et fédératrice pour contribuer à mieux connaître le fonctionnement des écosystèmes à l’interface Terre-Mer et déterminer les impacts des pressions à la fois sur le milieu et les infrastructures. Certains équipements sollicités n’existent d’ailleurs pas à l’échelle française, voire même européenne ce qui devrait renforcer l’attractivité des équipes bas-normandes au niveau national et international. L’intérêt du projet dépasse largement le cadre de la région Basse-Normandie et les résultats peuvent s’appliquer au 9/10 ème restant de la façade française. A ce titre, le programme CLAREC (Contrôle par Laser Aéroporté des Risques Environnementaux Côtiers) intégré au présent projet a une dimension interrégionale car il associe les régions de la Haute-Normandie, de la Picardie et du Nord Pas de Calais. Par ailleurs, une complémentarité évidente existe avec les pôles de compétitivité « Mer » sur les régions Bretagne et PACA, le projet GR²TC se focalisant spécifiquement sur l’interface Terre-Mer, espace où les enjeux sont les plus importants.

Place du projet dans le contexte national et européen
Du point de vue de la recherche, le projet intègre des opérations en cours ou déposées auprès de l’ANR et qui s’inscrivent dans d’autres contextes au niveau national et européen témoignant de la reconnaissance des équipes impliquées. De fait, ce projet trouve une place originale au niveau national et international car il structure en réseau une population de chercheurs prêts à déposer ou à participer à de nouveaux dossiers au niveau européen sur des thématiques clefs comme les ressources vivantes littorales, la gestion intégrée de la zone côtière, les contaminations, la protection des matériaux, les énergies marines,…

Attendus scientifiques et économiques
Il s’agit à la fois d’assurer la durabilité et le développement de filières existantes, tout en cherchant à s’ouvrir vers de nouvelles voies professionnelles s’appuyant sur les ressources du domaine côtier. Toutefois, il convient également de se resituer dans le cadre d’une Gestion Intégrée de la Zone côtière et des projets en cours qui couvre le littoral de la Basse-Normandie. L’angle d’attaque par l’étude des risques est à ce titre intégrateur des acteurs qui utilisent ce domaine et qui l’exploitent, voire le réglementent. Sur le plan économique, les actions de valorisation ne peuvent ignorer les impacts que constitue une exploitation excessive du milieu. Si des pistes de développements ou de transferts de technologies sont identifiées, elles pourront s’appuyer sur des bases de données et d’informations structurées afin de réussir leur intégration au sein d’un milieu fragile dans une perspective de développement durable.

Intérêt au plan local et régional, impacts socio-économiques
La région Basse-Normandie est bordée par un linéaire d’environ 550 km de côte, constituant un laboratoire naturel avec un trait de côte souvent anthropisé et vulnérable de par sa localisation en bordure d’une voie majeure de circulation maritime et sur la marge d’un estuaire de dimension européenne (estuaire de la Seine).Les ressources exploitables sur la zone côtière y sont nombreuses à commencer par le tourisme balnéaire, sous-tendu entre autre par la qualité de l’environnement littoral naturel, et les ressources de la pêche et des cultures marines. Toutefois, il convient d’assurer à la fois leur qualité et leur durabilité. Sur ces points la recherche développée au sein de la région Basse-Normandie se doit de contribuer à la préservation des écosystèmes naturels, tout en apportant des réponses aux questionnements du monde professionnel souvent préoccupé par des objectifs de coût. Cette recherche participera au développement de nouvelles filières, dans le domaine des énergies marines par exemple compte tenu des potentialités locales reconnues, mais aussi du génie côtier afin, notamment, de limiter l’impact d’événements météorologiques extrêmes attendus du fait du changement climatique et qui pourraient dévaster les côtes bas-normandes.


dernière mise à jour le : 27-02-2009
mentions légales
CREC - Station Marine - BP 49 - 54, rue du Docteur Charcot - 14530 Luc-sur-Mer
Courriel : station.marine@unicaen.fr - Tel : 02-31-36-22-22 - Fax : 02-31-36-22-20